Une fresque éphémère ...

Par  mfa  jeudi 29 décembre 2005.
 

Le samedi 29 octobre, en préambule à la fête des Citrouilles, tous les enfants du village se sont retrouvés "au pied du mur" ... du boulodrome, pour un atelier créatif.

Pas vraiment joyeux, ni esthétique, ce mur ... et ils avaient pour mission de l’égayer. Or, comme les jeunes Ozois ne sont pas des "taggers", mais des artistes en herbe, ils ont utilisé des feuilles d’automne : jaunes, rouges, brunes, oranges, rousses... et un seau de colle à tapisserie ! (JPEG)

Pendant que quelques mamans dessinaient une énorme citrouille d’un côté du mur, des papas contournaient à la craie la silhouette de chacun des enfants en train de courrir vers la citrouille... Et que chacun laisse libre cours à son imagination pour colorer son personnage !

"Rouge pour le pull-over ? - Moi, je fais mon pantalon orange. - Moi, je fais les doigts en feuilles de saule pleureur. - Et moi, je me fais des cheveux jaunes... " Chacun de nos Archimboldo en herbe choisissait ses feuilles avec soin, tirait un peu la langue ... prenait du recul pour admirer son oeuvre. Touche finale : Dimitri a collé dans la main de chacune des silhouettes une cuillère en plastique...

(JPEG)

Le résultat était magnifique ! Une ribambelle de gamins bigarrés, partant à l’assaut de la citrouille, cuillère à la main pour la dévorer... Tout le village est venu admirer la fresque, regrettant vraiment qu’elle soit éphémère et vouée à disparaitre à la première pluie.

(JPEG)

Mais, décorer un mur de façon écologique ... c’est ça qui est beau !!

MFA - novembre 2005