Bulletin municipal numéro 45 janvier à avril 2008

Par  La Mairie  dimanche 20 avril 2008.
 

Le nouveau Conseil Municipal est désormais en fonction.

J’ai la responsabilité de diriger cette équipe dont j’apprécie, déjà, la collaboration. Je me réjouis qu’elle comprenne quatre Conseillères, presque la parité, et que beaucoup de quartiers du village soient représentés.

Bienvenue aux nouveaux Conseillères et Conseillers ! Ils sont cinq. Ils ont reçu, selon leurs goûts et leurs compétences, des postes de titulaires ou de suppléants, auprès des instances intercommunautaires ou dans les commissions municipales. Dans la mesure du possible, un "ancien" et un "nouveau" sont associés (voyez la liste en page 2). Ainsi l’information et la continuité seront assurées.

Avec l’appui de cette équipe, j’assurerai, d’abord, la continuité des actions et la mise en œuvre des décisions -parfois désagréables- de la municipalité sortante, dont j’ai fait partie.

Parmi les opérations à poursuivre, il y a, avant tout, les travaux sur les réseaux. La loi nous impose de mettre l’assainissement en conformité (séparer le pluvial des eaux usées, créer une nouvelle station d’épuration). Le Schéma Directeur de l’Assainissement nous fixe les priorités. Il faut en profiter pour rénover le réseau vétuste d’adduction d’eau et finir d’enfouir les lignes électriques. Cette opération inévitable sera lourde et la commune devra s’endetter. Les travaux prévus ont été divisés en quatre tranches annuelles. Nous sommes actuellement engagés dans le processus d’appel d’offres pour la première (ferme) et la seconde (conditionnelle). Le budget primitif pour 2008 a été bâti pour exécuter la première tranche. Vous le trouverez, commenté, plus loin dans ce numéro.

Parlons enfin de ce qui préoccupe chacun dans le village : l’extension du CET, que j’appellerai encore ainsi, bien que son nom soit devenu ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux). À l’heure actuelle, rien n’est décidé. Mais les réunions vont reprendre après la trêve électorale. Mon souci est de préserver les intérêts essentiels du village en faisant respecter les points non négociables définis dans le programme qui vous a été soumis au cours d’une réunion pré-électorale. Pour nous aider, nous aurons besoin de la compétence d’un juriste. La commune négocie actuellement un contrat d’assistance-conseil.

Pour tout ce qui concerne le CET, j’assurerai une information de tous aussi complète que possible.

Le maire, Jean-Marie BERMOND


bulletin municipal 45